StarKad Community

Contact

Email info@starkad.com Téléphone 514-206-2100
fimage-nous-joindre

Actualités

performance-web
Marketing philantropique

Bienvenue dans le monde de la performance numérique pour les OSBL

29 août 2016   —   par Karine Bréard

La performance numérique pour les OSBL

est une condition primordiale de la présence en ligne d’une compagnie.

Cette présence virtuelle compte de plus en plus et, dans certains cas, même plus que la présence physique. Tout comme la décision concernant le choix de l’emplacement physique d’une entreprise doit être justifiée par une réflexion autour des meilleures conditions spécifiques à l’entreprise, à son secteur d’activité et à sa clientèle, l’emplacement, le positionnement et l’entretien de sa présence en ligne doivent être un processus réfléchi. Sauf que, par endroit, cela pourrait inculquer certains petits détails.

Et, dans le milieu virtuel,

les petits détails

font toute la différence. Le degré de succès de la présence en ligne d’une marque s’appelle performance numérique. En commençant par le choix du nom de domaine et passant par la capacité du design de présenter l’information de manière intuitive, sur les ordinateurs et sur les appareils mobiles en égale mesure, l’identification des mots-clés autour desquels le site se positionne, la pertinence des articles de blogue, la création de communautés sur les médias sociaux et la capacité d’interagir d’une manière professionnelle et amicale, voici seulement quelques aspects.

Faites le test en ce qui vous concerne! Commencez par

votre site Internet.

1. Vous en avez un?
– Si vous n’en avez pas, regardez le calendrier. Nous sommes en 2016.

2. Votre nom de domaine représente-t-il le nom de votre entreprise?
– Parfois, surtout quand le nom d’une entreprise est très fréquent, il est difficile de réserver un nom de domaine correspondant exactement au nom de l’entreprise. Si ce n’est pas votre cas, tant mieux.

3. Est-ce que le design de votre site est autoadaptatif (responsive)?
– Tapez le nom de votre domaine dans le navigateur de votre téléphone. Si le site a exactement la même forme que sur votre ordinateur, il est probablement très vieux. La durée de vie d’un site varie entre deux et quatre ans. Si votre site a été créé en 2010, il a absolument besoin d’une nouvelle couche de peinture numérique.

4. Est-ce que votre site est optimisé SEO?
– Chaque page de votre site devrait avoir un contenu optimisé en fonction d’un mot-clé ou d’une expression-clé. C’est un peu l’étiquette qui indique les ingrédients à l’intérieur de la boîte. Vous comprenez que même si le nom est parfait et si l’emballage est beau, marquer les mauvais ingrédients ou ne pas les marquer du tout peut fatalement nuire au processus de ventes.

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, chapeau! Mais sachez que le site Internet ne fait qu’une petite partie de votre note finale quand on parle de performance numérique. Un autre grand morceau est alloué à votre

blogue!

Considéré, malheureusement, par une grande partie des entreprises comme simple élément décoratif de leur site Internet (tout le monde en a un, c’est bon en avoir un!), le blogue a, en fait, pour la plupart du temps, un rôle même plus important que le site, surtout quand il est alimenté d’une manière constante. Est-ce votre cas?

Comme dans toute démarche dans le monde virtuel, vous allez avoir avant tout une stratégie en tête. En avez-vous une? En sachant que le blogue a des missions variées (informer sur vos produits et services, répondre à des questions potentielles venant de la part de vos clients actuels ou de vos prospects), vous pouvez ajuster vos ressources financières ou en matière de temps avec le contenu que vous voulez mettre de l’avant et améliorer ainsi votre performance numérique.

Votre stratégie de publication devrait, en égale mesure, se faire en fonction d’une analyse poussée des expressions et mots-clés utilisés dans votre secteur d’activité, ainsi que par vos compétiteurs. En avez-vous une?

Une fois réglés le site Internet et le blogue, passons aux

médias sociaux.

Avant même de penser à votre présence sur les variées plateformes de socialisation, avez-vous fait une étude pour savoir où se trouve votre clientèle? Facebook est probablement la place où vous allez trouver un peu tout le monde, mais si votre secteur d’activité ou bien votre entreprise cible des tranches de public spécifiques, par âge, par sexe ou par intérêts, vous allez probablement avoir des options plus pointues.

Maintenant que vous avez votre étude, avez-vous un plan de match aussi? Oui, un plan de match avec des objectifs précis et corrélés à un échéancier pour soutenir votre performance numérique dans les médias sociaux. Peut-être même un outil de gestion automatisée et, surtout, avec un mécanisme d’analyse de la performance!…

Avez-vous un calendrier de publication optimisée et une stratégie de gestion de votre communauté en ligne? Oui, un calendrier efficace en fonction des résultats de l’étude originale qui est censée vous indiquer les meilleurs moments de la journée pour vos publications, afin de mieux cibler votre communauté. Et oui, une stratégie de gestion avec votre communauté, les paramètres à l’intérieur desquels vous allez interagir avec les membres de la communauté, vos clients, vos sympathisants, mais aussi la gestion de crise. Parce que oui, il y aura une crise à un moment donné… Et sinon, c’est toujours mieux de prévoir une stratégie de gestion de crise et de jamais avoir à la mettre en place…

Avez-vous établi un niveau de langage spécifique en égale mesure à votre communauté et à votre secteur d’activité? Oui, un niveau de langage, afin de répondre aux besoins et questions de votre clientèle, mais aussi afin de percer d’autres segments du marché. Parlez-vous, donc, la langue de votre clientèle?

Si vous êtes un as de tous les éléments mentionnés jusqu’ici, il se peut toutefois que vous n’ayez pas encore mis en place une

infolettre,

chose qui peut très bien nuire à la notoriété de votre marque et à la fidélisation de votre clientèle.

Vous avez une liste de clients, vous avez une liste de potentiels clients, vous avez certainement des listes. Les avez-vous segmentées en fonction du type d’interaction eue avec ces personnes? Comment ça, pourquoi? Parce que vous vendez probablement plus qu’un service ou un produit. Et ce serait utile que, disons, une personne qui est devenue votre client à la suite de l’achat d’un produit se fidélise grâce à l’achat d’un deuxième produit.

Mais pour que ce client soit avisé que vous vendez ce deuxième produit, sur vos offres promotionnelles, ou encore sur le tout nouvel article publié sur votre blogue (qui pourrait en soi répondre à un de ses besoins), le client doit être informé.

Vous avez donc segmenté vos listes. Vous avez donc mis en place un système d’envoi d’infolettre. Mais faites-vous des tests A/B? Mettez-vous votre infolettre au service de votre performance numérique?

Si vous avez répondu NON à au moins une des questions posées dans cet article, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir, gratuitement, plus d’informations et de conseils. Si vous avez répondu OUI à toutes les questions, félicitations! Il ne vous reste que de vous abonner à notre infolettre!

Top